acti, agence web lyon

Le Blog

Avec Google tu cherches ou tu trouves ? Retour sur la conférence SEO du #BlendWebMix

Par Laëtitia, le jeudi 30 Nov 2017 dans Actualité digitale

Encore une fois cette année le Blend Web Mix fut une édition riche en découverte : design, développement, webmarketing et même société, tous les spécialistes ont pu s’exprimer au travers de ces deux jours. Pour sa part, acti a décidé d’intervenir sur le sujet du SEO via une conférence dédiée aux bouleversements qui touchaient le célèbre moteur de recherche. Retour sur les temps forts de la conférence.

  1. Du moteur de recherche au moteur de réponse

Quelle différence peut-il y a avoir entre chercher et trouver sur Google ? La question est légitime. De prime abord, nous pouvons penser que ces deux actions sont identiques. Et bien non !

Pour illustrer la différence, prenons l’exemple d’un utilisateur recherchant des idées pour son prochain weekend à Londres. Quand l’utilisateur cherche sur Google, il tape la requête « Idées activités weekend Londres », à la suite de quoi il pourra cliquer sur les différents liens et sélectionner les contenus qui l’intéressent.

lire la suite

Commenter cet article Voir les commentaires (0)

Retour sur le SEO Camp Lyon 2017

Par Laëtitia, le jeudi 27 Avr 2017 dans E-Marketing

Vendredi dernier l’équipe acti performance a assisté au SEO Camp Lyon. Au programme des interventions d’experts, des échanges constructifs et un flot de bonnes pratiques à appliquer (et un peu de black hat aussi !). Retours sur les sujets marquants de la journée.

Comment éduquer Google ?

Contrairement aux idées reçues, une boutique présente sur Google My Business ne verra pas forcément apparaître son « knowledge graph » sur une recherche en nom propre. L’apparition de cet encart dépend de nombreux facteurs, notamment la confiance que Google place en vous et vos informations. Alors : comment encourager Google à nous faire confiance et ainsi favoriser l’apparition de ce knowledge graph ?

Google est comme un enfant. Il apprend à partir de ce qu’il voit et de ce qu’on lui fournit comme information. Et ces informations, comme un enfant en phase d’apprentissage, il aura besoin de les confirmer. Comment peut-on apporter cette confirmation à Google ? Il suffit d’apparaître sur différentes sources d’informations réputées fiables par le moteur de recherche américain, comme Wikipédia, Societe.com, etc.

L’information peut également être confirmée via l’apparition du nom et de liens qui pointent vers son site depuis d’autres sources fiables, comme des relayeurs d’information ou des influenceurs.

En résumé les informations doivent être :

  • Exactes
  • Cohérentes
  • Complètes
  • Nombreuses
  • Structurées
  • Et surtout : confirmées à plusieurs reprises.

 

seo-camp-lyon

 

De l’importance des liens

Si plusieurs sources ont indiqué que l’importance des liens dans le référencement naturel allait chuter en 2017, ce n’est pas l’avis de tout le monde. En tout cas, une chose est sûre : aujourd’hui, ça fonctionne.

Nous pouvons notamment le constater par les résultats des concours SEO organisés par Wix par exemple, où le peloton de tête propose certes des sites bien optimisés, mais surtout une stratégie d’acquisition de liens solide et efficace, en multipliant les sources.

La balise des liens porte également son importance, avec une optimisation sous forme d’url afin de rassurer le moteur de recherche et éviter toute prise de risque.

Les résultats sont sans appel : les réseaux de sites fonctionnent toujours sous forme d’écosystèmes qualitatifs et l’importance d’acquérir des backlinks de qualité auprès de partenaires influenceurs reste un gage de qualité immense aux yeux de Google.

 

Quelle stratégie de contenu en 2017 ?

Au cours de sa conférence sur le contenu en 2017, Helga Benda nous explique comment concevoir une bonne stratégie de contenus en 3 points. Tout d’abord la stratégie doit avoir pour point d’ancrage les personas, c’est-à-dire le profil type de ses utilisateurs. Il est important de bien définir ses personas, car c’est en comprenant qui ils sont et ce qu’ils cherchent que l’on identifie les contenus qui pourront les séduire. Le contenu créé doit également permettre d’accompagner l’utilisateur tout au long de son parcours d’achat et s’appuyer sur différents supports (SEA, Email, Display,…) selon les différentes étapes.

Un contenu efficace doit également être bien structuré pour faciliter le travail des moteurs (via les rich snippets, featured snippets,…) et bénéficier d’une bonne autorité, c’est-à-dire des liens qualifiés.

 

strategie-contenu-2017

 

Les cocons sémantiques optimisés

Le SEO Camp a également été l’occasion de revenir sur la stratégie phare du moment dans le monde du SEO : le cocon sémantique. Le lancement du Google Rankbrain et l’intégration de l’intelligence artificielle ont donné une importance grandissante à la sémantique et au sens des mots d’où l’intérêt d’appliquer cette stratégie à son  site. Cela est d’autant plus impactant si l’on cherche à se positionner sur des mots-clés très concurrentiels.

Ici encore les personas sont au centre de la stratégie. Il nous est rappelé que l’architecture d’un site ne doit pas se baser sur l’offre mais bien sur la demande et les besoins clients. L’architecture qui en découle et le maillage interne feront le reste.

Au-delà d’une solide structure de liens internes le cocon sémantique peut être optimisé via les métamots, l’UX voire même la neuroergonomie. De belles perspectives restent encore à explorer pour être toujours plus visible et performant en SEO !

 

Réagir face à une catastrophe SEO

Vous avez perdu beaucoup de positions soudainement ? Une ou plusieurs pages ne sont plus indexées du jour au lendemain ? Pas de panique, Laurent Peyrat nous donne les clés pour réagir face à une catastrophe SEO.

Dans 90% des cas il s’agira d’une indexation bloquée, c’est-à-dire que les GoogleBots ne peuvent pas accéder au contenu du site. Souvent due à une erreur humaine, cette situation se résout heureusement assez rapidement en vérifiant les pages autorisées à être indexées par les moteurs.

Le contenu dupliqué ou encore une pénalité manuelle peuvent également être à l’origine d’une catastrophe SEO. Des outils spécifiques permettent d’identifier rapidement (et surtout avant les GoogleBots) les erreurs et les corriger.

 

 

seo-camp-lyon

 

Félicitations au SEO Camp pour l’organisation et aux conférenciers pour la qualité de leurs interventions. A l’année prochaine :) 

 

Commenter cet article Voir les commentaires (0)

Google Adwords : qu'est-ce qu'un bon taux de clic ?

Par Laëtitia, le lundi 9 Jan 2017 dans E-Marketing

C’est la question que l’on se pose à chaque nouvelle campagne Adwords, malheureusement la réponse risque de vous décevoir : le bon taux de clic n’existe pas !

Qu’est-ce que le taux de clic ?

Sur Google Adwords, le taux de clic correspond au rapport entre le nombre d’impressions, le nombre de fois où votre annonce est apparue à la suite d’un mot-clé tapé par l’internaute,  et  le nombre de clics sur votre annonce. Dans vos campagnes Adwords ce taux correspond à la statistique CTR (Click Through Rate). En moyenne le taux de clic varie entre 0,5% et 4%.

Une statistique clé dans vos campagnes Adwords

Le taux de clic est une des statistiques les plus surveillées sur les campagnes Adwords car elle permet de savoir si les mots-clés que vous avez achetés sont pertinents par rapport à ce que vous avez à offrir. Si votre annonce est suffisamment cohérente avec les mots-clés achetés le taux de clic sur vos annonces sera élevé. A l’inverse si vous achetez des mots-clés trop éloignés de votre proposition de valeur, le taux de clic sera faible.

Le taux de clic dépend également de votre position dans les résultats de recherche. Si vos enchères sont trop basses, votre annonce n’apparaîtra pas en première page de résultat et votre taux de clics sera proche de 0. A l’inverse si vos enchères vous permettent d’atteindre les premières positions sur Google, votre taux de clic sera certainement plus élevé que celui de vos concurrents.

Le taux de clic est relatif

Pour autant il n’y a pas de bon ou de mauvais taux de clics. Pourquoi ? Tout d’abord car le taux de clic varie selon les secteurs d’activité. Une récente étude a démontré que les taux de clics varient de plus de 2% selon entre les différents secteurs d’activité. En effet certaines entreprises vont pouvoir jouer sur des notions de prix, ou inclure de l’émotion dans leurs annonces ce qui n’est pas applicable dans des secteurs tels que la finance ou le droit.

D’autre part au sein d’un même secteur des critères tels que le prix peuvent également avoir une incidence sur le taux de clics : une annonce valorisant un prix d’appel à 10€ aura plus de faveur qu’une annonce avec un prix d’appel à 200€.

Le taux de clic ne fait pas tout

Enfin le taux de clic est à comparer avec d’autres indicateurs pour analyser la performance de vos campagnes :

  • Taux de rebond : le taux de rebond correspond au nombre d’internautes qui sont arrivés sur votre site et qui l’ont quitté sans avoir visité une seconde page. Si votre taux de clic est au-delà de 4% mais que le taux de rebond est à 95%, cela signifie que vos mots-clés et vos annonces sont certes attractifs mais ne sont pas pertinents par rapport à ce que vous avez à offrir.
  • Taux de conversion : si le but de votre campagne est de vendre des produits ou de générer des leads, le taux de conversion sera une statistique bien plus pertinente que le taux de clics. En effet un taux de clic élevé mais avec un faible taux de conversion signifie que vous payez beaucoup (les campagnes Google Adwords étant facturées au clic) pour un chiffre d’affaires quasi nul.

Comparez-vous à vous-même

Vous l’aurez compris le taux de clic de vos campagnes et à l’image de votre entreprise : il est unique. Par conséquent le seul élément de comparaison possible sera votre propre taux de clic et son évolution au fil du temps.

Voici quelques astuces pour améliorer votre taux de clics :

  • Segmentez vos mots-clés : multiplier les groupes d’annonces vous permet de rédiger des annonces plus précises et plus pertinentes pour les internautes
  • Ajustez vos enchères : faîtes en sorte que vos annonces apparaissent entre la 1ère et la 4ème position pour être davantage visible
  • Ajoutez des extensions d’annonces : les extensions d’annonces permettent à vos annonces d’occuper plus d’espace ce qui vous rend plus visible que vos concurrents dans les résultats de recherche
  • Excluez les mots-clés qui ne sont pas pertinents : si vous avez choisi un ciblage large pour vos mots-clés il est possible que vos annonces soient apparues sur des mots-clés n’étant pas en lien avec votre activité. Surveillez de près les mots-clés qui ont généré des impressions sur vos annonces et excluez les mots-clés non pertinents de votre ciblage
  • Testez vos annonces : pour chaque groupe d’annonce créer au minimum 2 versions d’annonces avec une accroche, un prix, un avantage concurrentiel différent afin de tester les approches les plus efficaces
Commenter cet article Voir les commentaires (2)

Perdus ?

Par Laëtitia, le mardi 22 Nov 2016 dans Inside acti

Adexchange, cocon sémantique, post click, SERP, advertorial… tout cela vous laisse perplexe ?

Le pôle performance d’acti vous aide à mieux appréhender toutes les facettes du emarketing et à prendre les bonnes décisions stratégiques et opérationnelles.

Vous êtes venu ici parce que vous avez été intrigué par notre couverture sur le Guide Intermédia 2017 ?

Échangeons ensemble sur vos problématiques eMarketing :

Commenter cet article Voir les commentaires (0)

Comment générer des leads avec les solutions Adwords ?

Par Laëtitia, le vendredi 7 Oct 2016 dans E-Marketing

Vous avez créé un site vitrine moderne et ergonomique avec un formulaire de contact optimisé pour générer des leads. Pourtant les contacts se font rares ? Voici quelques explications qui vous permettront d’utiliser les outils Google Adwords afin de faire augmenter votre volume de leads.

Se faire connaître, accroître sa visibilité

Pour inciter des prospects à déposer une demande sur votre site, vous devez tout d’abord vous présenter à eux. Pour cela plusieurs options s’offrent à vous :

Google Display Network (GDN)

Le Google Display Network est l’ensemble des espaces publicitaires disponibles sur les sites des partenaires Google. Ce réseau vous offre la possibilité de diffuser des annonces publicitaires au format Display sur des milliers de site web.

Pour autant, il vous faudra être sélectif dans la diffusion des annonces pour toucher uniquement les internautes qui vous intéressent. Là encore vous avez le choix entre différentes possibilités :

  • Le ciblage par emplacement : ce type de ciblage vous permet de sélectionner au sein du réseau des sites spécifiques sur lesquels vous souhaitez apparaître. Si ce ciblage vous permet d’être très précis, il représente peu de volume d’autant plus si vous sélectionnez une liste restreinte de sites.

Ciblage géographique Adwords
Ciblage géographique Adwords
  • Le ciblage contextuel : le ciblage contextuel est un ciblage complémentaire au ciblage par emplacement. Il vous donne la possibilité de cibler des internautes en fonction de différents critères : leurs centres d’intérêts, les thématiques des sites qu’ils consultent ou encore des mots-clés qu’ils ont précédemment recherchés sur Google. L’interface Google Adwords vous donne accès à un large éventail de possibilités pour affiner votre ciblage.
  • Le ciblage démographique : si vous ciblez uniquement les femmes ou encore que votre cœur de cible se situe dans la tranche d’âge 35 – 44 ans, vous pouvez choisir de n’afficher vos annonces qu’auprès des internautes correspondant à ces critères. De la même manière vous pouvez diffuser vos annonces dans un secteur géographique limité (par pays, région, ville…) ou encore de diffuser des annonces différentes selon les régions ciblées.

Ciblage démographique Adwords
Ciblage démographique Adwords

Vous êtes prêt à vous lancer mais vous n’avez pas les ressources en internes pour créer des bannières Display ? La plateforme Google Adwords vous propose des bannières préconçues et personnalisables.

Annonces vidéo sur YouTube

Vous avez réalisé une vidéo pour présenter votre activité ? Excellente initiative, profitez-en pour séduire vos prospects en la diffusant sur YouTube. Vous pourrez sélectionner les mêmes critères de ciblage, à la différence que les emplacements ciblés ne seront plus des sites web mais des chaînes YouTube.

Deux types d’annonces sont proposés par la plateforme pour promouvoir vos vidéos :

  • Les annonces InStream : ces annonces activent automatiquement la diffusion de votre vidéo lorsqu’un internaute est en train de visionner une vidéo de son choix.

Annonce Instream YouTube
Annonce Instream YouTube
  • Les annonces Video Discovery TrueView : moins intrusives, ces annonces permettent de proposer vos vidéos sur les pages des vidéos (page d’accueil, page de recherche, page de lecture des vidéos). Elles se composent d’une miniature de vidéos ainsi que d’un texte d’accroche.

Annonce Discovery YouTube
Annonce Discovery YouTube
  • Les annonces Bumper : ce tout nouveau format s’adapte particulièrement aux modes de consommation des jeunes publics. À l’instar des annonces Instream, vous pouvez diffuser vos vidéos lors de la lecture de vidéos YouTube, à la différence que le format de votre vidéo sera limité à 6 secondes.  

Le + : avec les annonces InStream vous n’êtes facturés que lorsque l’internaute visionne plus de 30 secondes de vidéos.

Gmail Sponsored Promotions

Gmail est un des webmail les plus utilisés au monde… et un nouvel espace de visibilité pour toucher vos prospects !

Comme les annonces Display, les annonces Gmail affichent vos annonces aux internautes dans un contexte ciblé (âge, localisation, centre d’intérêts, etc). Spécificité propre aux annonces Gmail : vous pouvez également cibler les internautes recevant des mails de la part de vos concurrents !

Pour séduire vos prospects, vous pouvez sélectionner un des 4 formats proposés :

  • Une image cliquable
  • Une annonce image + appel à l’action
  • Une annonce multi-produits
  • Une annonce html totalement personnalisée

Annonces Adwords Gmail
Annonces Adwords Gmail

Le + : les annonces Gmail sont encore peu utilisées par les annonceurs, lancez-vous tant que la concurrence est faible !

Être trouvé

Vous avez effectué une ou plusieurs campagnes de visibilité pour vous faire connaître. À présent que vos prospects connaissent vos marques, vous pouvez leur proposer vos produits ou services via les annonces Google Search.

Les annonces Search sont les annonces les plus populaires parmi l’offre Google Adwords

Ces annonces exclusivement composées de textes et liens s’affichent dès lors qu’un internaute recherche un des mots-clés que l’annonceur aura sélectionné sur Google. Ces annonces sont très utiles car elles permettent de capter un internaute en recherche active. De plus elles sont utiles pour compenser vos faiblesses en référencement naturel.

Tout comme les précédents formats, les annonces Google Search fonctionnent sur le système d’enchère : vous obtenez de plus ou moins bonnes positions en fonction du montant maximal que vous êtes prêt à payer pour obtenir un clic.

Comment vous assurer que vos annonces et vos mots-clés vous rapportent des leads ?

Via un code de conversion, vous pourrez comptabiliser le nombre de formulaires de contact validés via les mots-clés que vous avez achetés.

La plateforme Google Adwords vous donnera accès à toutes les statistiques de vos campagnes : nombre d’impressions, nombre de clics, nombre de conversions pour chaque mots-clé et chaque annonce que vous aurez rédigé. Un mot-clé vous coûte beaucoup d’argent, mais très peu de conversions ? En un clic, vous décidez ne plus enchérir sur ce mot-clé au profit de mots-clés plus performants.

Le + : les enchères ont tendance à augmenter sur le réseau Google Search, mais de nombreuses astuces vous permettent d’être mieux positionné que vos concurrents pour des enchères inférieures.

Rattraper les indécis

Vos campagnes de visibilité et conversion ont généré une forte augmentation de trafic sur votre site. Malheureusement, beaucoup de visiteurs ont cliqué sur vos annonces sans pour autant vous laisser leur contact. Ce comportement est très fréquent, peu d’internautes acceptent de laisser leur contact dès leur première visite, même s’ils sont intéressés par vos produits ou services. Rien n’est perdu pour autant au contraire ! En gardant régulièrement le contact avec vos prospects, vous les familiarisez peu à peu avec votre marque, et leur faites passer des messages pour les convaincre de prendre contact avec vous.

Le remarketing vous permet cela via les 2 formats suivants :

Remarketing Search

Le remarketing Search fonctionne de la même manière que les annonces Google Search. Dès lors qu’un internaute tape un des mots-clés que vous avez acheté, vous apparaissez dans les premiers résultats de Google. Quel intérêt alors ? Avec le remarketing Search, vous effectuez un ciblage spécifique aux internautes ayant déjà visité votre site web. Puisque ces prospects sont plus susceptibles de convertir, vous pouvez également décider d’enchérir plus uniquement sur ce type de de visiteurs.

Remarketing Display

Le remarketing Display vous donne plus de visibilité dans la mesure où vous diffusez une annonce aux visiteurs non convertis lors de leur navigation, même s’ils ne sont pas en situation de recherche. En diffusant des bannières à des visiteurs  « non convertis », vous ancrez votre marque dans leur esprit, ce qui pourra jouer dans la balance lorsque le visiteur validera sa décision d’achat.

Le + :  grâce au remarketing, vous pouvez personnaliser vos annonces selon les pages que votre prospect a visité pour maximiser les opportunités de conversion.

 

Envie d’un conseil personnalisé selon vos besoins ?

Envoyez-moi un email pour me décrire votre situation.

 

Commenter cet article Voir les commentaires (0)

Comment animer son site e-commerce pendant les soldes ?

Par Laëtitia, le jeudi 25 Juin 2015 dans E-Marketing

Soldes-e-commerce

 

C’est une des périodes phares pour votre site e-commerce : les soldes d’été 2015. Si les internautes se précipitent sur les sites e-commerce pendant les 1ers jours de soldes, l’enjeu sera d’animer de manière continue votre site pour attirer du trafic et générer des ventes pendant 6 semaines. acti vous délivre ses conseils pour tirer profit de cette période clé.

Maintenez un volume de trafic élevé

Le 1er jour des soldes représente un pic de trafic important pour les e-commerçants : les recherches Google sur les univers habillement, maison & jardin et électronique augmentent de 40% le premier jour des soldes. Ce pic de trafic perdure pendant les 7 premiers jours, puis diminue au fil des semaines.

Pour maintenir un fort volume de trafic une fois la première semaine de soldes écoulée, appuyez-vous sur les achats d’espaces Google Adwords : les annonces search et shopping via un ciblage par mots-clés vous permettront de maintenir la visibilité de vos produits et d’attirer des visiteurs tout au long des soldes.

Vous avez créé des supports visuels ou une vidéo pour promouvoir vos produits ? Profitez-en ! Ciblez vos prospects via les annonces display et diffusez vos bannières et/ou vidéos pour les inciter à se rendre sur votre site.

Enfin les soldes sont rythmées par les périodes de démarque, c’est une occasion de présenter vos nouvelles offres à vos clients ou prospects via l’envoi d’emailing. Portez une attention toute particulière à la dernière démarque, de nombreux internautes attendent la fin des soldes pour effectuer leurs achats (+16% de recherches en 6ème semaine lors des dernières soldes d’hiver). Devancez vos concurrents en communiquant davantage sur cette dernière semaine.

 

 

Convertissez vos prospects

Via les actions proposées ci-dessus vous attirerez sans difficultés du trafic sur votre site e-commerce, reste ensuite à convertir ces visiteurs en clients. Seulement, 96% des internautes quittent un site web sans effectuer de conversion. En moyenne un internaute visite 2 à 3 sites avant d’effectuer un achat, vous devrez donc faire en sorte que celui-ci revienne effectuer son achat sur votre site plutôt que sur celui de votre concurrent. Pour cela utilisez le remarketing, cette technique vous permet de diffuser des annonces auprès des personnes ayant déjà visité votre site web. Vous pourrez  ainsi reprendre contact avec l’internaute lorsqu’il effectue des recherches et navigue sur internet, utilise une application mobile ou visionne une vidéo sur YouTube.

Certains visiteurs iront également plus loin dans leur parcours d’achat et ajouteront un ou plusieurs articles dans leur panier. Malheureusement un ajout au panier ne correspond pas toujours à une conversion, bien au contraire : 70% des utilisateurs abandonnent leur panier sans terminer leur achat. Avant d’ajouter un article à son panier, l’internaute a peut-être créé un compte client, ou s’est loggué à son compte s’il est déjà client. Utilisez les informations de contact renseignées dans leur compte pour relancer les internautes ayant abandonné leur panier. N’hésitez pas à faire un geste commercial (livraison offerte, -10% supplémentaire si validation du panier dans la journée,…) pour convaincre l’internaute d’effectuer son achat.

Gardez le contact

Grâce à vos efforts vous avez attiré un important trafic sur votre site et généré des ventes pendant toute la période des soldes. Capitalisez sur le travail accompli pour fidéliser vos nouveaux clients grâce à l’emailing. Vous pouvez recontacter vos clients pour les inviter à vous suivre sur les réseaux sociaux par exemple ou encore leur proposer une newsletter avec du contenu attractif.

La recommandation est un facteur clé en e-commerce, n’hésitez pas non plus à demander à vos clients de donner leur avis sur les produits achetés ou sur votre site en général, voire même de parrainer un de leurs amis.

Contactez acti pour bénéficier d’un accompagnement sur votre site e-commerce et surtout :

Bonne soldes à tous !

Commenter cet article Voir les commentaires (0)

acti écoute - Laëtitia

Par Laëtitia, le jeudi 30 Avr 2015 dans Inside acti

Si vous avez déjà eu l’occasion de passer dans nos locaux, vous aurez sûrement remarqué qu’une large majorité des têtes qui dépassent des bureaux sont aussi surmontées d’écouteurs : nous écoutons énormément de musique. Chaque semaine, un membre de l’équipe vous partage sa playlist en 10 morceaux. Cette semaine, acti écoute : Laëtitia, consultante Marketing Digital.Playlist-Laetitia

Pourquoi cette playlist :

Pour se motiver du matin au soir !

Valérie – Mark Ronson ft. Amy Winehouse

Une reprise de Mark Ronson du groupe The Zutons groovissimement interpretée
par Amy Winehouse.

Bulletproof – La roux

Je ne peux contrôler mes pieds sur ce son électro diablement efficace.

Dogs days are over – Florence & the Machine

Totalement envoûtée par la voix mystique de Florence Welch.

Off the hook – CSS

J’adore l’univers loufoque et impertinent de ce groupe formée de 4 filles… et d’un garçon.

Think – The Blues Brothers ft. Aretha Franklin

Écoutez cette version du titre mythique d’Aretha Franklin au réveil
et votre énergie sera décuplée pour toute la journée.

Galang ’05 – M.I.A.

Une artiste unique en son genre, le micmac de styles et d’influences sur ses titres me fait voyager à chaque écoute.

Standing in the way of control – Gossip

Ma chanson préférée du groupe représenté par l’inimitable Beth Ditto.

Deceptacon – Le tigre

Un titre énervé, une chanteuse qui s’égosille et un sublime clip WTF…
Que demander de plus ?

Upbreaker – Pat Bénatar

Un morceau tout droit sorti des années 80 mais qui fonctionne toujours aussi bien.

Upgrade U – Beyoncé ft. Jay-Z

Je ne pouvais décemment pas faire une playlist intitulée Girl Power sans Beyoncé !

Quand écoutes-tu cette playlist :

Le matin, le week-end et dans les moments où j’ai besoin d’un coup de boost.

Sur quels projets je travaille en ce moment :

Je travaille sur la visibilité et la performance web d’un acteur du revêtement industriel
au niveau mondial.

Pour écouter les précédentes playlist :

Hélène – La playlist « Keep calm and focus »

Christophe – La playlist entropique

Marie – La playlist « covers »

Jonathan – La playlist listen & repeat

Kévin – La playlist 16:9

Sébastien – La playlist « Occult »

Isabelle – La playlist « slow down »

Jordan – La playlist poseyyyy

Alexandre – La playlist chillout

Commenter cet article Voir les commentaires (1)

Google change son algorithme pour les mobiles : comment adapter son site web ?

Par Laëtitia, le mercredi 11 Mar 2015 dans Création de site web

 

google-mobile-tools

 

Google a récemment annoncé la mise à jour de son algorithme pour le 21 avril 2015. Cette mise à jour impactera de manière significative les résultats de recherche sur mobile, Google privilégiant dorénavant les sites dit “mobile-friendly”. Un site non optimisé pour la navigation mobile pourra ainsi être pénalisé dans les résultats de recherche, même si celui-ci est performant sur ordinateur.

 

  • Pourquoi Google s’engage-t-il sur le mobile ?
  • Comment rendre son site “mobile-friendly” et être bien positionné dans les résultats mobiles ?

La navigation mobile continue sa croissance

Le trafic mobile continue son expansion : en 2014, les sites mobiles ont enregistré une hausse de fréquentation de 68% en moins d’un an. De la même manière le trafic sur applications mobiles a progressé de 45% depuis 2013. Ces chiffres sont étroitement liés à la croissance de l’équipement des foyers en appareils mobiles et à l’installation de réseaux de plus en plus performants, offrant une expérience utilisateur équivalente voire supérieure au trafic sur PC. Ainsi la fréquentation web sur ordinateur se voit peu à peu délaissée au profit de la navigation sur mobile.

Croissance navigation mobile

Sans surprise, Google, Facebook et YouTube sont dans le trio de tête des sites les plus consultés sur les appareils mobiles. De manière générale, les sites qui connaîtront du succès seront les sites qui prendront en compte les nouvelles habitudes de consommation dans leur proposition de contenus.

En effet pour capter l’attention des mobinautes les contenus devront être plus concis, plus directs, plus rapides afin de délivrer des messages clés en quelques secondes. Les médias tels que les photos, les infographies ou les vidéos pourront ainsi être utilisés pour appuyer vos messages textuels sur mobile.

Une mise à jour significative pour le référencement mobile

Un site adapté à la navigation mobile est donc essentiel pour engager les mobinautes, mais il sera aussi bientôt essentiel pour être bien positionné dans les moteurs de recherche. En effet, la prochaine mise à jour de l’algorithme Google prévoit une mise en avant des sites optimisés pour mobile dans les résultats de recherche. Google avait déjà fait un pas dans ce sens en attribuant un label “Mobile Friendly” aux sites adaptés au format mobile. Aujourd’hui ce label sera pris en compte pour positionner les sites dans les résultats de recherche.

Concrètement, cela signifie qu’à qualité égale un site qui ne respecte pas les critères de navigation mobile sera moins bien positionné dans les résultats Google qu’un site bien optimisé pour ce type de navigation. Pour savoir si votre site est adapté au format mobile, vous pouvez utiliser l’outil Test de compatibilité mobile mis à disposition par Google. Ce test permet de vérifier si les principaux critères de compatibilité mobile sont respectés. Le cas échéant, Google notifie les points à travailler pour être éligible au label “Mobile Friendly”

test compatibilité mobile

Plus simplement, vous pouvez faire une recherche de votre site sur Google. Si la mention “Mobile friendly” ou “Site mobile” apparaît sous le titre de votre site, Google considère que votre site offre une expérience utilisateur de qualité suffisante pour être affiché dans les résultats de recherche mobiles.

site mobile google

Comment intégrer le mobile à ma stratégie digitale ?

Au-delà des bonnes pratiques énoncées par Google, il existe plusieurs façons d’adapter votre site à la navigation mobile.

Le Responsive Design est certainement la solution la plus populaire en matière d’optimisation pour formats mobiles. Le Responsive Design est un type de conception web qui permet à un site internet de s’adapter à l’appareil sur lequel il est consulté, offrant ainsi une expérience de lecture et de navigation optimale. Le Responsive Design présente l’avantage de gérer les différents types de navigation à partir d’un seul et même site. Toutefois, il vaut mieux penser Responsive Design lors de la conception ou la refonte d’un site. Si cela n’est pas à l’ordre du jour de votre stratégie digitale vous pouvez opter pour la version mobile de votre site.

site responsive design

Le site mobile est une version indépendante de votre site uniquement dédiée à la navigation sur mobile. Souvent mis en place dans l’attente d’une refonte en Responsive Design, le site mobile permet pour autant de créer une expérience de navigation à part entière pour les visiteurs mobiles.

Enfin si vous souhaitez privilégier l’interaction avec vos utilisateurs, l’application mobile sera à privilégier. Moins accessible qu’un site internet (le mobinaute doit télécharger l’application), l’application mobile permet de tirer profit des fonctionnalités mobiles pour créer du lien avec vos utilisateurs. En effet, une fois l’application téléchargée vous pourrez facilement diffuser des messages à vos utilisateurs (via les notifications “push”), utiliser la géolocalisation pour faire venir vos utilisateurs en magasin, ou encore interagir avec eux via le biais du micro ou de l’appareil photo.

Complémentaires au site mobile/responsive design, l’application mobile est un excellent outil pour apporter une couche supplémentaire à votre expérience utilisateur. De plus, le nouvel algorithme Google favorisera également la visibilité des applications mobiles. En effet, cette nouveauté nommée l’App Indexing permettra d’afficher et d’ouvrir des applications Android depuis les résultats de recherche Google.

 

Référencement applications mobiles

 

Prêt à vous lancer sur le mobile ? Contactez acti pour obtenir un accompagnement dans l’évolution mobile de votre stratégie digitale. 

Commenter cet article Voir les commentaires (7)

Google Shopping : Optimiser son activité

Par Laëtitia, le mercredi 22 Oct 2014 dans E-Marketing

 

Google Shopping : Optimiser son activité E-Commerce avec Product Listing Ads.

 

Dès février 2014, Google introduit les campagnes d’achat pour tous les annonceurs diffusant des annonces produits. Une manière de simplifier la mise en place de Google Shopping et sa gestion.

Le 2 avril, Google annonce de nouvelles fonctionnalités faisant suite aux demandes des annonceurs : l’augmentation de la limite du nombre de groupes d’annonces, un simulateur de coûts, la possibilité d’exclure des mots clés et de créer des ensembles produits sur les mêmes cibles.

  • Comment s’organise l’outil de Google qui fait désormais fureur chez les E-Commerçants ?
  • Comment optimiser votre activité grâce à cet outil ?

lire la suite

Commenter cet article Voir les commentaires (0)

Email marketing : les nouvelles opportunités du responsive design

Par Laëtitia, le mardi 19 Mar 2013 dans E-Marketing

Responsive design - Credits : imavex.com

Appliqué à un site web, le responsive design (ou webdesign responsive)  consiste à adapter la conception, le design et le développement de votre site au comportement de l’internaute quel que soit le support utilisé (ordinateur, tablette, smartphone, minitel, tatoo – cherchez les intrus 😉 ). Par conséquent, quel que soit la taille de l’écran, votre site est agréable à parcourir et efficace à utiliser.

Bien que le responsive design soit au cœur des nouveaux lancements de sites depuis plus d’un an, le responsive design pour les emails reste anecdotique ou décevant… vous avez certainement déjà fait l’expérience en lisant une newsletter sur votre smartphone.

lire la suite

Commenter cet article Voir les commentaires (7)

I love ma Grand’mère !

Par Laëtitia, le vendredi 2 Mar 2012 dans Actualité digitale

Le saviez-vous ?

  • 10% des grand-mères font leurs achats sur Internet
  • 7% checkent leurs emails
  • 6,3% utilisent une webcam
  • 36% des grand-mères utilisent un téléphone portable.

Ce que vous savez certainement c’est que ce dimanche 4 Mars c’est la fête des grands-mères. Pour l’occasion, l’association Fête des Grand’mères (association loi 1901) assure l’opération « I love ma Grand’mère ! ».

Ilovemagrandmere

Le site internet www.ilovemagrandmere.fr connecte les grands-mères… et leurs petits-enfants ! Il donne toutes les informations sur la Fête des Grand’mères 2012 et offre la possibilité de personnaliser des cadeaux. Vous pourrez ainsi commander divers objets avec le prénom de votre grand-mère et votre prénom en signature!

Un joli petit clin d’oeil à toutes les grands mères !

Sur ce, bon week-end !

Commenter cet article Voir les commentaires (0)

Pourquoi ne faut-il plus optimiser ses campagnes digitales de manière indépendante?

Par Laëtitia, le vendredi 10 Déc 2010 dans E-Marketing

Voici un article intéressant de l’excellent blog Madig sur l’optimisation globale des campagnes digitales.

Certains annonceurs optimisent leurs campagnes digitales (search, epub, seo, etc) de manière indépendante, sans regarder l’effet d’une campagne sur une autre.
Ils cherchent à obtenir le plus de ventes possibles en search, générer un maximum de leads en emailing, et acquérir une grande quantité de trafic en display. Et pourtant, ils ont tort !

Une étude menée par iProspect avec la contribution de comScore le confirme. Ces derniers viennent de déterminer avec précision l’impact des combinaisons de campagnes digitales (search avec display par exemple) sur tous les indicateurs média: mémorisation de marque, préférence de marque et intention d’achat.

Dans les faits marquants, on s’aperçoit que:
– Search payant et naturel augmente l’intention d’achat de 73%
– Search naturel et du display augmente l’intention d’achat de 16%
– Search payant et du display augmente la préférence de marque de 44%
– Search payant, naturel et du display augmente la préférence de marque de 48%

Commenter cet article Voir les commentaires (0)

Le boom du téléchargement illégal des séries TV américaines

Par Laëtitia, le jeudi 9 Oct 2008 dans Actualité digitale

D’après une étude de l’IDATE (Institut européen de l’audiovisuel et des télécommunications) plus de 50% des français pratiquent le téléchargement. Parmi ceux là, 85% sont illégaux ce qui nous place donc devant les anglais (80%) et les américains (75%).Pour des raisons évidentes il est assez difficile d’estimer précisément l’ampleur du phénomène, par contre on peut essayer d’en comprendre les raisons et de réfléchir à quelques solutions simples…
Eléments de réponse sur les raisons de ce boom :

Trop de retard dans la diffusion des inédits :

Même si on a pu constater une amélioration en la matière, souvent les séries américaines sont diffusées avec au moins un an de retard sur nos chaînes. Dans le cas d’une diffusion au préalable sur Canal+, l’attente peut s’allonger à deux ans ! Par exemple, alors que nous n’en sommes qu’à la saison 3 de Desperate Housewives sur M6, Canal + entame la saison 4 et nos amis outre atlantique la saison 5 !

Une diffusion au compte-goutte de ces inédits :

Alors qu’on nous annonce ‘en exclusivité’ la diffusion d’épisodes inédits, voilà qu’au final on a souvent droit à un seul épisode effectivement ‘neuf’ suivi de deux rediffusions ! France 2 excelle dans ce domaine avec ‘Cold Case’ et ‘FBI portés disparus’.

Une diffusion anarchique :

La diffusion des épisodes inédits se fait souvent de manière déstructurée, il est alors difficile de suivre le fil rouge des séries. Le champion en la matière est TF1 avec une diffusion des Experts ne respectant pas l’ordre chronologique des épisodes.

Quelles solutions ?

Même si la tentation sera toujours présente tant que les internautes disposeront de tous les outils nécessaires pour télécharger illégalement, il existe quelques solutions pour réduire massivement ce comportement.

Raccourcir le temps de décalage des diffusions entre la France et les Etats-Unis:

En 2007, Canal + montre l’exemple avec la diffusion en avant-première mondiale, avant même les USA de la série ‘The Shield’ Saison 6. En effet, la chaîne cryptée diffuse deux inédits dans une même soirée contre un seul aux Etats-Unis – le rattrapage s’est donc fait assez rapidement jusqu’à dépasser le continent américain dans la diffusion des inédits ! M6 a aussi fait des efforts en la matière en diffusant quasiment en simultané les épisodes de la saison 3 de Prison Break par rapport aux Etats-Unis.

Créer plus de fictions françaises :

Les séries françaises pourraient être diffusées à la place des rediffusions de séries US. Pourquoi ne pas créer des fictions qui ne soient ni des ‘copies’ des séries américaines, ni des séries historiques pour changer ? Mis a part ‘Avocats & Associés’ relativement novateur dans son genre (quoi que n’oublions pas ‘Ally McBeal’!) peu de fictions françaises sont basées sur des idées originales ! C’est peut être aussi pour cela que l’on porte autant d’intérêt aux séries américaines…

Rendre accessibles les séries sur les sites des chaînes : une idée qui fait son chemin…

TF1 a montré la voie dans ce domaine avec la diffusion payante de ‘Heroes’ saison 2 sur son site web le lendemain de la diffusion aux Etats-Unis….à moins que cela ne soit dû aux audiences pas très glorieuses de la première saison, mais ne doutons pas de la bonne volonté de nos chaînes qui, après tout, souffrent aussi du fléaut du téléchargement illégal !

Commenter cet article Voir les commentaires (0)

Rechercher