acti, agence web lyon

Le Blog

Découvrez la Tour Incity avec acti

Par Vladimir, le lundi 19 jan 2015 dans Think business

acti est l’agence digitale du projet Tour Incity depuis 5 ans. Grâce à cette belle aventure sur le web, nous avons pu convier nos clients à visiter la construction de la plus haute Tour de Lyon.
En bref, Incity c’est : 39 étages de bureaux, 200 mètres de hauteur, la 1ère Tour HQE (Haute Qualité Environnementale) de centre-ville en France, 115 places parking vélo, + de 5 000 places de parking à la carte à moins de 300m de la Tour & 2 700 postes de travail.

Tour Incity - La tour Incity en bref

Vue du 39e étage de la Tour Incity :

Vue du 39ème étage de la Tour Incity

Jérémy Chauche (Intermédia) et Vladimir Roybet (business developer) en chefs de chantier :

Jérémy Chauche @JChauche et Vladimir Roybet @vladroo - chefs de chantier

Commenter cet article Voir les commentaires (2)

WordPress, une cible d'attaque idéale ?

Par Sébastien, le lundi 5 jan 2015 dans Acti aime

picjumbo.com_IMG_4953

Connaissez vous WordPress ? 

C’est une solution de système de gestion de contenus pour le Web (en anglais, un CMS : Content Management System). Gratuite, performante, ergonomique et accessible à des profils non experts en technologie, elle est victime de son succès. 

Le site officiel de WordPress se vante de « faire tourner 23 % des sites Web », d’après une étude disponible ici : http://w3techs.com 

Selon les sources, on estime entre 57 % et 61 % la part de marché de WordPress dans l’univers des CMS.

Ces chiffres attirent fortement les hackers (pirates), débutants ou professionnels, qui s’introduisent sur les sites pour :

- Utiliser les serveurs en tant que relais de spam (vous savez ces emails qui polluent vos boîtes de réception) ?

- Infecter des serveurs qui rejoignent les rangs des botnets (ordinateurs zombies), à l’insu de leurs propriétaires

- Introduire des publicités inattendues, souvent de nature pornographique, ou des liens vers des sites de contrefaçon

- Effectuer de l’hameçonnage (phishing ou filoutage), pour capturer les informations d’internautes en se faisant passer pour des sites officiels (sites de banque notamment), afin d’usurper leurs identités…

Les motivations de ces hackers sont d’abord lucratives

 – Récupération de clients potentiels (publicités), 

- Vol d’argent (hameçonnage), 

- Location pour quelques heures de centaines de milliers de serveurs infectés pour des attaques en masse (lire ci-après). Quand on sait que la « location » d’un serveur piraté peut être de 1 $ par heure, on imagine facilement qu’un jeune hacker puisse atteindre des revenus supérieurs à un réseau de dealers.

Leurs motivations sont aussi idéologiques. C’est le cas des attaques en masse de serveurs (appelées DDos pour Deny Of Service) pour pénaliser une institution, un concurrent, un site d’état, ou effectuer une pression. Le piratage de Sony Films en décembre 2014 est un exemple largement commenté dans la presse, visant à décourager Sony à diffuser son film sur la Corée du Nord.

85338223_4e85a23e9e_z

WordPress est-il sécurisé ?

La réponse est NON.

Si vous téléchargez WordPress, même dans sa dernière version, et l’installez avec son paramétrage par défaut, vous offrez aux hackers un nid à virus.

Par définition, aucun système informatique n’est 100 % sécurisé

En école d’ingénieur on apprend que tout développement informatique dépassant 20 lignes de code est sujet à des bugs, dont une partie peut être exploitée par des personnes malveillantes.

WordPress ne fait pas exception. Chaque jour, une course effrénée oppose la communauté des utilisateurs bienveillants et contributeurs de WordPress, aux hackers

WordPress peut-il être sécurisé ? 

La réponse est « jamais à 100 % ».

Mais cette réponse ne doit pas vous dispenser de mettre en place des solutions de sécurisation. A défaut d’en faire un système invulnérable, vous découragerez certaines catégories de hackers, qui décideront de s’attaquer à d’autres sites moins sécurisés.

Quelques pistes de sécurisation : 

- La première obligation est d’utiliser des mots de passe complexes pour la connexion au back office (15 caractères environ, avec mélange de minuscules, majuscules, chiffres, et caractères spéciaux)

- Certains modules développés par WordPress sont des boîtes à outil de sécurisation (on peut citer notamment WP Acunetix Security)

- D’autres sont particulièrement vulnérables, certains sont même développés par des hackers pour introduire de nouvelles failles de sécurité

- Il faut être prudent dans le choix d’un module parmi les 35 000 disponibles en décembre 2014 sur le site officiel 

Les efforts nécessaires pour limiter les attaques sont conséquents. Nous développons certains sites web de nos clients avec WordPress, qui reste une bonne solution à condition de prendre des précautions.

Nous nous devons de remercier les bénévoles bienveillants qui se sont relayés pour développer le coeur de WordPress (né en 2003) et ses modules, et qui sont très réactifs pour corriger une faille identifiée.

Pour en savoir plus :

La littérature sur le sujet de sécurisation ne manque pas, je propose aux plus curieux quelques liens intéressants :

- Une vidéo qui explique les précautions nécessaires pour sélectionner les modules de WordPress à installer (45 minutes) 

-  7 conseils de sécurité WordPress (juin 2012)

-  13 conseils pour protéger l’accès administrateur de WordPress (en Anglais, janvier 2012)

- Un article qui parle aussi de la sécurisation des accès administrateur (en Anglais, août 2014)

-  Un article sur la sécurisation en liens aux attaques informatiques (mai 2013) 

Commenter cet article Voir les commentaires (0)

Alerte au bad buzz !

Par Laura, le lundi 22 déc 2014 dans Inside acti

Découvrez l’atelier acti consacré à la gestion de crise en ligne animé par Laura Molina @lauramparra (Community Manager), Vladimir Roybet  @vladroo (Consultant digital) et Laurent Constantin (Directeur conseil) @Laurent_acti.

Ecoutez l’intervention des talents de l’agence digitale acti avec en bonus la séance de questions / réponses.

Et pour voir le live-tweet :


Commenter cet article Voir les commentaires (0)

Rechercher