Google Shopping : Optimiser son activité

Par Laëtitia,
dans E-Marketing

GoogleShopping

 

Google Shopping : Optimiser son activité E-Commerce avec Product Listing Ads.

 

Dès février 2014, Google introduit les campagnes d’achat pour tous les annonceurs diffusant des annonces produits. Une manière de simplifier la mise en place de Google Shopping et sa gestion.

Le 2 avril, Google annonce de nouvelles fonctionnalités faisant suite aux demandes des annonceurs : l’augmentation de la limite du nombre de groupes d’annonces, un simulateur de coûts, la possibilité d’exclure des mots clés et de créer des ensembles produits sur les mêmes cibles.

  • Comment s’organise l’outil de Google qui fait désormais fureur chez les E-Commerçants ?
  • Comment optimiser votre activité grâce à cet outil ?

Google Shopping et Product Listing Ads : Kezako ?

« Google Shopping » et « Google Product listing Ads » seront alternativement utilisés dans cet article.

Que signifient-ils ?

Ils sont à la fois similaires et complémentaires. Google Shopping correspond au programme global de publicités payantes (Google Merchant Center).

Product listing Ads désigne, quant à lui, la section de Google Shopping visible sur les résultats de campagnes AdWords.

Google Shopping et Product Listing Ads fonctionnent au coût par clic (CPC). Le CPC se déclenche lorsqu’un internaute bascule de la description produit vers la plateforme marchande.

Ces publicités,  visibles en haut ou à droite des pages de résultats Google, sont organisées de la manière suivante :

 

GoogleShopping3Lorsque vous cliquez sur un produit Listing Ads, Google vous redirige directement vers le site E-Commerce concerné.

« Résultats sur Google Shopping pour … » vous amène vers la page de comparaison Google Shopping en relation avec la recherche.

Google Adwords vs Google Shopping : différences et similitudes

 

Notons qu’il est également possible pour le vendeur d’utiliser les annonces Adwords, textuelles et sans images, basées sur des termes clés, mises en avant en haut de page.

 GoogleShopping2

Outre l’aspect visuel, la différence majeure entre Google Shopping et Google Adwords réside dans le fonctionnement des enchères :

  • Les enchères Google Adwords sont basées sur les termes clés en relation avec les produits (par exemple « sac à main femme », « sac à main », sac à main cuir grainé »).
  • Google Shopping, quant à lui, anime ses enchères en fonction des groupes d’annonces de produits et leurs catégories (comme « sac à main, cuir, moins de 200€ »).

Comment fonctionne Google Shopping ?

 

SCHEMAS_googleshopping

 

Google Shopping est-il fait pour votre entreprise ?

Il est primordial de définir, via travers ces facteurs, si l’outil convient à votre activité et à vos objectifs :

  • Votre secteur d’activité est-il compétitif  ? Si vous vendez des produits fortement concurrentiels, vous êtes susceptibles de passer à côté de revenus importants si vous n’êtes pas inscrit sur Google Shopping.
  • Quel est votre budget dédié à Product listing Ads ? Il est important d’estimer ses dépenses avec précision afin d’obtenir des résultats de visibilité pertinents sur Google.
  • Votre marge par produit peut-elle englobée les coûts des enchères Google Shopping ?
  • Votre site possède-t-il du contenu de qualité ? Google met l’accent sur la qualité des liens dans le cadre de son algorithme, ce qui influence la position des annonces.
  • Votre gamme de produits est-elle assez large pour assurer la visibilité de vos annonces ?

Les bonnes raisons de basculer du côté obscur 

Google est le n°1 de la recherche pour de nombreux acheteurs en ligne.

S’inscrire sur Google Shopping permet donc à l’annonceur de bénéficier de la notoriété du moteur de recherche le plus utilisé au monde.

Les trois points forts de Google Shopping :

  • Un potentiel acheteur conséquent correspondant aux 93% de français utilisant régulièrement le moteur de recherche Google. Product Listing Ads connaît une évolution conséquente des impressions (+82% en une année) et des clics sur les annonces (+63% sur le dernier trimestre).
  • Des produits mis en avant pour la vente (descriptions parlantes, transparence des tarifs) et un taux de clic de près de 2,00 % au 4ème trimestre 2013.
  • Une croissance importante de Google Shopping sur terminaux mobiles, qui continuent de prendre des parts aux ordinateurs de bureaux. Le taux de clics a augmenté de 1,6% au dernier trimestre 2013 par rapport à 2012, et celui sur tablettes a augmenté de près de 336%. Dans son ensemble, le mobile a vu sa part de clics devenir six fois plus important en une année (4,2% à 24,3%).

 

Vous souhaitez implanter vos produits sur Google Shopping ?

N’attendez plus et donnez à votre activité les outils qu’elle mérite grâce à acti ou aux formations acti University.

Laëtitia Dormois
par Laëtitia

Rechercher