Les nouvelles ambitions de Google dans le domaine du voyage

Par Christian,
dans Tourisme

Depuis fin janvier, Google US a modifié ses résultats de recherche voyage sur le mobile (1). Sur les requêtes de type voyage, il propose un planificateur global proposant une sélection de villes sur une destination (le Canada par exemple). Cette sélection peut être affinée par dates ou selon les intérêts du mobinaute… L’écran de résultats propose également l’accès aux vols aériens, aux hôtels et aux restaurants disponibles pour la destination désirée. Des descriptions Wikipédia, des photos, des vidéos et des prévisions météo sont aussi consultables. Auparavant les recherches spécifiques étaient séparées en autant de silos que d’objets de recherche (Google Flights Search, Google Hotels Finder…). Google semble aller dans la direction d’un « portail voyage intégré » (2).

Google argumente en faveur d’une nécessaire adaptation de son dispositif à l’expérience mobile (3), celle-ci nécessite de raccourcir le parcours pour éviter les points de fuite. La cible, beaucoup plus jeune, n’adhère pas à une architecture profonde en terme de navigation, elle effectue de nombreuses recherches courtes mais sur une grande temporalité. Ces recherches sont entamées longtemps à l’avance avant d’avoir même d’avoir bloqué des dates de congés.
Ce contexte utilisateur (4) amplifie la vocation du moteur de recherche à être une porte d’entrée simple et flexible pour répondre à ce type de problématique.

 

Si cette argumentation est tenable, certains ont vu dans cette évolution un basculement dans la stratégie du moteur de recherche d’opérer une diversification nécessaire dans son modèle économique. Economiquement dépendant au 2/3 des AdWords, Google souhaite développer d’autres sources de revenus. Les OTA (Online Travel Agencies de type Booking, Expédia, Hotelplan…) utilisent énormément les AdWords dans leur concurrence acharnée. En devenant agence de voyage, Google récupérerait une partie du business OTA tout en s’assurant d’autres types de recettes.

Il ne faut pas oublier qu’en utilisant la régie publicitaire de Google les OTA ont développé une notoriété efficace qui les positionnent comme incontournables. Elles sont susceptibles d’être employées directement sans passer par Google. A mesure que leur notoriété s’établit, leur volonté d’émancipation par rapport aux AdWords grandit bien évidemment.

En résumé, Google craint que les voyageurs ne passent directement par les OTA alors que celles-ci sont en passe d’être évincées par le Trip Planner de Google Travel.

Pour l’instant, à la différence des OTA, Google n’a pas annoncé de contractualisation directe par commissions avec les hôteliers, ce qui pause un problématique de croyance complète dans ce modèle. Mais ceci devrait rapidement changer. Cela a d’ailleurs déjà commencé à évoluer dans le rapport de Google avec le secteur de la distribution aérienne. En effet, l’offre Lufthansa est disponible aux Etats-Unis directement depuis le moteur de recherche via un bouton « Book on Google » (5). Cela entérine la vocation de Google à être un canal de distribution viable et unique. Ajoutons que, comme le blog www.etourisme-feng-shui.com le précise (6), « Google positionne depuis 6 mois ses résultats Flight Search sur les noms mêmes des compagnies aériennes, juste en dessous des liens sponsorisés. Il est présent depuis bien plus longtemps sur les requêtes Origine-Destination qui sont au cœur du business des compagnies aériennes. Comme pour l’hôtellerie, le moteur californien semble tiraillé entre les revenus confortables fournis par AdWords (…) et le potentiel de commissionnement de Flight Search. Si la bascule n’est pas encore faite sur le moteur de recherche, elle pourrait arriver rapidement dans le Trip Planner dévoilé il y a deux semaines… ».

Sources :

(1) Laury-Anne Cholez. Et si Google devenait une agence de voyages en ligne ? [En ligne]. http://www.tourmag.com, 10 février 2016 [consulté le 15 février 2016]. http://www.tourmag.com/Et-si-Google-devenait-une-agence-de-voyages-en-ligne_a78657.html

(2) Google makes it easier to plan a trip [En ligne]. http://www.tourism-review.com, 08 février 2016 [consulté le 15 février 2016]. http://www.tourism-review.com/google-travel-business-expanding-news4885

(3) Laury-Anne Cholez. Et si Google devenait une agence de voyages en ligne ? [En ligne]. http://www.tourmag.com, 10 février 2016 [consulté le 15 février 2016]. http://www.tourmag.com/Et-si-Google-devenait-une-agence-de-voyages-en-ligne_a78657.html

(4) Google makes it easier to plan a trip [En ligne]. http://www.tourism-review.com, 08 février 2016 [consulté le 15 février 2016]. http://www.tourism-review.com/google-travel-business-expanding-news4885

(5) ibid.

(6) François Houste. Aérien : Google et la révolution douce des comparateurs de vol [En ligne]. http://www.etourisme-feng-shui.com, 18 février 2016 [consulté le 18 février 2016]. http://www.etourisme-feng-shui.com/2016/02/16/aerien-google-et-la-revolution-douce-des-comparateurs-de-vol

 

par Christian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher