acti, agence web lyon

Le Blog

Les tendances digitales 2018 : less is more...

le lundi 8 Jan 2018 dans Actualité digitale Conversation

En 2018, grande tendance de la conversation sur le web, si chère à acti, on s’attache à miniaturiser ! Le monde digital mute vers des approches micro, nano ou pico.

Mobiles, intelligence artificielle, recherche vocale, réseaux sociaux, tout a été fait ces dernières années pour raccourcir l’espace temps. Notre cerveau reptilien s’est adapté ; il ne supporte plus le temps et les délais qui s’allongent : les séries TV sont passées de 52mn à 42mn… Dans les SMS, on est passé du texte aux émoticons ; l’attention positive est tombée de 3mn à 1mn20 pour une vidéo YouTube… Ce contexte d’attention fractionnée oblige à revoir le parcours UX et à métisser toutes les interfaces virtuelles et naturelles.

Google a initié le mouvement en focalisant ses prises de paroles et ses initiatives autour des micro-moments ainsi que de la recherche vocale. L’enjeu est même clair pour les annonceurs : ils ont l’obligation tacite de se conformer et de se soumettre aux règles imposées par Google sous peine de ne pas être « identifiés » par les principaux outils de recherche et de reconnaissance textuelle et vocale que Google a développés.
Le monologue a donc cédé la place au dialogue, sous la forme d’une succession de phrases réduites. Dans les réseaux sociaux, si Twitter a paradoxalement doublé son volume de caractères, tous les autres acteurs cherchent à miniaturiser et à dé-littéraliser les modes de communication (de langage ?) en intégrant les gifs animés, la vidéo ou encore les émoticons. Vers la fin de l’écriture ? En tout cas, pour certains, l’évolution est à son paroxysme avec des contenus courts ET éphémères avec les stories de Snapchat et Instagram notamment. Il n’y avait déjà plus d’encre… on supprime désormais la trace.

lire la suite

Commenter cet article Voir les commentaires (0)

Les médias sociaux en 2018 selon @Kriisiis

Par Christophe, le lundi 8 Jan 2018 dans Réseaux Sociaux

Nous voici désormais en 2018, et qui dit « début d’année » dit « occasion idéale pour prendre de bonnes résolutions » (sauf si bien sûr vous les tenez aussi mal que moi). L’une d’entre-elles pourrait être par exemple de consacrer l’énergie nécessaire aux nouvelles tendances social media, aux enjeux toujours plus importants dans nos métiers, et dont je vous propose un tour d’horizon aujourd’hui.

Je ferai bien sûr l’impasse sur les acquis (n’est-ce pas ?), sur les tendances qui ont teinté l’année 2017 des community managers. Je ne vous parlerai donc pas de la nécessité de penser « mobile-first » dans la production de contenus (des textes visibles même en petite taille, des vidéos sous-titrées, etc.), lorsque l’on sait que plus de 84% des utilisateurs de Facebook le sont via un mobile. Je ne vous parlerai pas non plus de l’avènement des GIF et des animations, formats toujours plus importants pour sortir du lot dans un univers toujours plus concurrentiel. Je ne vous parlerai enfin pas de l’hyper-ciblage publicitaire et des formidables opportunités qu’offrent désormais les Pixels Facebook, les audiences personnalisées, etc. Si le sujet vous intéresse, échangeons directement. Prêts à découvrir nos fers de lance 2018 ?

lire la suite

Commenter cet article Voir les commentaires (0)

Le contenu, nouveau carburant des voitures de demain ?

Par Raphaël, le lundi 8 Jan 2018 dans Actualité digitale Brand content E-Marketing

Grande première : un constructeur français se diversifie dans les médias ! Renault a investi mi-décembre 5 millions d’euros dans le groupe de presse « Challenges » (40% du capital), préfigurant une révolution de l’industrie automobile. Et si demain notre auto devenait un diffuseur de contenu courtisé par les annonceurs ? Et si le véhicule du 21e siècle était électrique, connecté, autonome… et un média ?

Même chez Renault, certains cadres ont cru à une sortie de route ; et pourtant ! Leur patron Carlos Ghosn en est convaincu : « Le contenu premium sera un jour déterminant dans l’acte d’achat d’un véhicule ». Autrement dit, la voiture du 21e siècle sera électrique, connectée, autonome… et un média. Les constructeurs qui manqueront ce virage finiront dans le fossé et seront des fossiles comme les vieux carburants.
Concevoir l’automobile du futur, c’est bien-sûr anticiper la relation du conducteur au véhicule autonome en se « concentrant sur l’interface homme-machine » ; c’est aussi capitaliser sur le temps libre que la voiture autonome va redonner à son conducteur et à ses passagers. Des perspectives nouvelles pour le inbound marketing et le branding.
Pour Carlos Ghosn, demain, c’est même grâce au contenu que les constructeurs de la voiture autonome créeront de la valeur et de la richesse. Et il n’a pas l’intention de laisser échapper ces nouveaux revenus futurs au seul profit des géants du contenu que sont les GAFA américains (Google, Amazon, Facebook, Apple) ou les nouveaux BATX chinois (Baidu, Alibaba, Tencent, Xiaomi)… Ces mastodontes qui, comme par hasard pour au moins quatre d’entre eux (Apple, Google, Tencent, Baidu) font déjà rouler des véhicules autonomes qu’ils ont développés. La course mondiale de la « content car » est donc bien lancée.

lire la suite

Commenter cet article Voir les commentaires (0)

Rechercher