acti, agence web lyon

Le Blog

Entre ici…

Par Raphaël, le mercredi 19 Avr 2017 dans Inside acti

intro-article-raphael

Lorsqu’on est une agence, comment convaincre un client de lui confier une mission ? Comment attirer un professionnel pour la rejoindre ?

Bien entendu, la qualité de ses expertises, son expérience, ses équipes, le sérieux de sa gestion, les éléments constitutifs de la relation clients sont essentiels ; de même que le lieu de travail, l’ambiance, les relations entre collègues, le management, les perspectives professionnelles, l’autonomie et la responsabilité laissées à chacun…

Certes. Mais, quand tous ces critères sont avérés, qu’est ce qui in fine provoque le choix d’une agence par rapport à toutes les autres ?

J’en ai la conviction : une agence retient l’attention et emporte l’adhésion d’un client ou d’un nouveau collaborateur grâce à sa personnalité. Pour peu que celle-ci soit authentique et différenciante ; pour peu que cette personnalité soit affirmée suffisamment au point qu’elle soit perçue par ses clients et prospects comme un partenaire singulier, rencontré nulle part ailleurs…

 

Cela fait désormais quelques mois que je travaille chez acti, que j’échange avec mes collègues, que je m’imprègne de ses méthodes, de ses codes, de sa culture… Quelle est donc la personnalité d’acti ?

D’après moi, elle tient en grande partie dans une synthèse inattendue. D’un côté, une équipe de femmes et d’hommes qui sont nés et ont grandi au rythme de l’informatique grand public puis du web (la moyenne d’âge est de moins de 35 ans à l’agence) ; de l’autre un élément de décor dont je suis absolument certain de pouvoir affirmer qu’il n’est présent dans aucune autre agence au monde.

 

Adossé au mur principal, sous verre, à hauteur d’homme, à taille réelle, un portrait au fusain, noir sur un papier jauni… des chutes tombées des rotatives du Journal Le Monde…

S’agit-il de Bill Gates (Pdg de Microsoft), de Larry Page (fondateur de Google) ou encore de Mark Zuckerberg (créateur de Facebook) ? Non. Loin s’en faut.

 

Cet homme immobile dans sa cage de verre au milieu de nous chez acti arbore une élégance d’un autre temps : chapeau mou, écharpe nouée négligemment sur un loden… Son regard est franc au point de donner l’impression qu’il ne voit que vous, qui êtes là, devant lui, dans l’open space. C’est le regard d’une autorité ferme et sereine à la fois. Une autorité sûre d’elle-même, si légitime qu’elle n’a besoin d’aucune mise en scène pour s’imposer : elle se suffit à elle-même. Elle est.

Cet homme au milieu d’acti, c’est Jean Moulin. Oui, vous avez bien lu : Jean Moulin, alias Max. Héros ultime d’un autre siècle, qui renonçant au confort de sa carrière de Préfet, rejoignit le Général De Gaulle et à sa demande, de Paris à Bordeaux, de Toulouse à Marseille, constitua patiemment cette armée des ombres anonymes, faite de l’ensemble des réseaux de résistance combattant l’occupant nazi. Jean Moulin accomplit sa mission, qui lui coûta la vie. Après des jours d’interrogatoire abominable, il mourut. Sans avoir dénoncé aucun de ses camarades.

Étonnante surprise que de retrouver là, ce grand homme, « panthéonisé » dans une agence digitale aux murs et au sol rose ?

Pas forcément quand on découvre acti de l’intérieur. Rien que ce nom, acti, ne claque-t-il pas comme un étendard qui appelle à l’action, à l’initiative, à la performance ?

Pas forcément si l’on se souvient que l’agence est née à Lyon, capitale de la Résistance et même des « résistances » depuis deux mille ans : martyrs des premiers chrétiens, refus de la soumission à l’absolutisme royal, puis à la dictature de la Convention sous la Terreur ; résistance des canuts aussi à l’initiative des premières révoltes sociales dans l’histoire de France…

Pas forcément enfin, parce qu’acti est une agence humaniste et engagée. Discrètement, à la lyonnaise dirait-on, elle qui partage son expertise et donne du temps à des causes qui le méritent.

Oui, Jean Moulin est chez acti.

jean-moulin-acti

Ce portrait de Jean Moulin est l’œuvre de Ernest PIGNON-ERNEST.

Offerte à Acti en 2012 en reconnaissance de l’engagement d’acti et des ses équipes pour les droits et la dignité des personnes détenues en prison.

Commenter cet article Voir les commentaires (0)

acti reprend l’agence lyonnaise C2iS

Par Laurent, le mercredi 12 Avr 2017 dans Inside acti

L’agence digitale acti a repris l’agence C2iS.

Les experts de C2iS ont rejoint dès le lundi 3 avril les experts de acti pour former une équipe de 45 talents, multilingues et offrant une expertise renforcée à Lyon et Paris sur l’ensemble des métiers du web.

Cette reprise permet une accélération de la présence de acti sur les secteurs du tourisme, de l’immobilier et du retail. À noter que l’agence C2iS a été élue meilleure agence digitale spécialisée Tourisme en 2015.

C’est également le renforcement du positionnement axé sur la performance « think business, act digital » avec une approche « start conversation ». Start conversation, c’est la nécessité de rendre conversationnelles toutes les présences digitales des marques, car la conversation engendre la conversion.

Cette croissance externe s’inscrit dans une feuille de route lancée en 2015 avec le recrutement d’un directeur général – Nicolas Soussan – et l’ouverture d’une agence à Paris.

L’objectif de acti est d’être une agence indépendante majeure en France avec en 2020 une équipe composée de 70 à 90 talents du digital afin d’accompagner les marques et entreprises dans leur transformation digitale.

Benjamin Beaudet, dirigeant de C2iS, souligne qu’il s’agit de « l’opportunité de pérenniser 15 ans d’expérience et de contribuer à une feuille de route conforme à son ADN basé sur la performance »  

acti recherche de nouveaux locaux de 1 000 m² à Lyon intra-muros pour un aménagement début 2018.

acti vise à 12 mois un Chiffre d’Affaires supérieur à 4 millions d’euro ht.

A noter que acti s’est renforcé en 2016 au capital de la chaine de tv locale TLM et de l’accélérateur Axeleo.

Commenter cet article Voir les commentaires (0)

Comment référencer son site grâce au contenu SEO ?

Par Pierre, le mercredi 15 Mar 2017 dans E-Marketing

contenu seo

contenu seo

Qu’est-ce qu’un contenu SEO bien optimisé, pourquoi est-ce important et comment doit-on s’y prendre ? Quelles sont les bonnes méthodes et les bons outils pour créer du bon contenu ?

1) Trouver les bons mots clés pour votre contenu SEO

Nous recommandons de choisir un seul mot clé principal par page. Un mot clé peut être constitué de plusieurs mots pour former une requête. C’est alors une « longue traîne ».

Les longues traînes drainent moins de trafic que les mots clés plus courts, mais la compétition est plus faible. De plus, le trafic sera généralement qualifié car la requête est précise.

Pour faire simple : si j’ai un blog de cuisine, je vais créer une page « cookies faciles en 5 minutes ». C’est une longue traîne et donc c’est un bon mot clé. Alors que « cuillère », « fourchette, « bain marie », « nourriture », « blog » sont de mauvais mots clés car ils sont trop vagues.

cookie pour contenu seo
La magie du SEO

Où trouver les bons mots clés ?

De nombreux outils sont disponibles gratuitement sur internet pour vous accompagner dans votre choix.

Tinysuggest logoÜbersuggest était un très bon outil avant qu’il ne disparaisse. Aujourd’hui, pour le remplacer, je suggère Tinysuggest.com qui fonctionne également très bien. Cet outil liste pour vous les « Google suggests » correspondant à une requête. C’est un bon moyen de construire une première liste, mais sans les volumes ni la compétition associés.

 

logo webrankinfoMoins connu mais très pratique, ce petit outil proposé par Webrankinfo.com permet de créer des listes de requêtes en mélangeant des mots que vous lui donnez. Mais encore une fois, aucune visibilité sur la qualité de la requête.

 

logo adwordsIndispensable. Bien que l’outil soit d’abord destiné aux campagnes Adwords, c’est bien l’outil de planification de mots clés qui permettra la plupart du temps d’évaluer rapidement le niveau de recherche des requêtes sur Google. 

2) Évaluer la compétition des mots clés

Pour référencer son site grâce au contenu SEO, il faut sélectionner la bonne requête que nous glisserons dans le titre de notre page et dans notre contenu.

Pour évaluer la compétition sur les potentiels mots clés que nous avons sélectionné, nous déconseillons d’utiliser l’outil de planification d’Adwords. En effet, la compétition indiquée concerne uniquement les annonces payantes et pas la compétition sur les mots clés destinés au référencement naturel.

aperçu adwords
Cette colonne ne vous aidera pas dans votre stratégie de contenu SEO

Notre suggestion :

Nous recommandons d’utiliser directement la recherche Google en tapant :

intitle:« votre requête »

La recherche vous donnera alors tous les résultats qui contiennent « votre requête » dans leur titre de page. En fonction du nombre de recherche, à vous d’évaluer la compétition et vos chances d’arriver en première position.

3) Insérer votre mot clé principal dans les balises

Lorsque vous avez identifié un mot clé principal type longue traîne avec de nombreuses recherches et une faible compétition, vous devez l’insérer à plusieurs endroits stratégiques de votre page. En effet, lorsqu’un moteur de recherche analyse votre page, certains éléments ont beaucoup d’importance à ses yeux.

Le titre de votre page :  Le titre de votre page, renseigné dans la balise <title> est essentiel. C’est le titre qui apparaîtra par défaut dans l’onglet de la page et dans les résultats de recherche. Il doit contenir le mot clé dès le début, faire idéalement moins de 600 pixels de large et décrire le contenu de la page.

L’url de la page : Elle doit également contenir le mot clé principal de la page et être lisible pour l’internaute (éviter http://monsite.com/lo12pokcj2365lolxcwxcw)

Le titre de votre contenu (H1) : Également essentiel aux moteurs de recherche, c’est le titre de votre contenu, de votre article.

Les plus avertis d’entre vous auront reconnu ici la fameuse triplette du bourrin. Pour être un peu plus fin, n’hésitez pas à travailler les co-occurences plutôt que d’insérer le mot clé directement.

La meta description : même si les moteurs de recherche ne la lisent plus, elle doit contenir le mot clé afin que ce dernier s’affiche en gras dans les résultats de recherche et optimiser le taux de clic. Elle doit décrire le contenu de la page à l’internaute et lui donner envie d’en savoir plus.

Exemple contenu seo
Exemple pour la recherche « Recette cookie facile et rapide »

Des outils comme le Snippet Optimizer de SEOmofo peuvent vous aider à visualiser l’aperçu de votre site dans les résultats de recherche.

4) Rédigez votre contenu SEO optimisé : notre top 5 des recommandations

1. Pour être efficace, une stratégie de contenu SEO implique de produire du contenu de façon régulière. Nous vous invitons à consulter notre top 4 des raisons de publier du contenu régulièrement pour en savoir plus.

2. Nous recommandons des contenus de minimum 300 mots, mais idéalement un article doit contenir plus de 1500 mots. 

3. L’algorithme de Google est dorénavant assez puissant pour saisir tout le champs lexical d’une page. Vous n’êtes donc plus obligé de répéter sans cesse le mot clé dans vos contenus, même si une récurrence de mot clé d’environ 3% reste recommandée.

4. La hiérarchisation des contenus est indispensable : utilisez des titres ! N’utilisez qu’un titre <h1> unique, mais divisez votre contenu en sous-titres.

hierarchie titres
Un h1, plusieurs h2 et si possible des h3

5. Produisez du contenu de qualité. Ne pensez pas « moteur de recherche », gardez en tête l’intérêt des internautes. Votre contenu doit être pertinent, utile, avec du fond et de la forme. La qualité prime sur la quantité.

Il existe bien entendu une infinité de recommandations pour rédiger du bon contenu SEO. Si ces 5 recommandations sont respectées, alors vous aurez déjà une bonne base pour progresser de façon plus pointue.

5) Pensez aux balises alt de vos images

Dernière suggestion : remplissez les balises alt (ou alternatives) de vos images. En effet, les moteurs de recherche tels que Google sont aujourd’hui incapables de « voir » les images, ils lisent donc cette balise alt afin de la référencer.

Oui, encore des cookies.
Oui, encore des cookies.

Les images référencées apparaissent bien-sûr dans Google images, mais également dans les résultats de recherche, ce qui constitue une source de trafic non négligeable !

Et voilà, vous savez maintenant comment référencer son site grâce au contenu SEO ! Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à laisser un commentaire ou à venir manger un cookie avec nous :)

Commenter cet article Voir les commentaires (4)

Rechercher