Index Mobile First : comment survivre à un séisme annoncé ?

Par Kevin,
dans E-Marketing

Vers le référencement mobile first chez Google.

Vers le référencement mobile first chez Google.

L’index Mobile First de Google ? C’est parti depuis fin 2017 et son déploiement s’accélère ! Révélation de Gary Illyes, Webmaster Trends Analyst chez Google lors du salon Pubcon. Quelles conséquences pour le référencement de nos sites web ?

Tout est dit dans le nom de l’index : priorité désormais à la version mobile de chaque site ! Actuellement, Google indexe la version web d’un site en utilisant les critères du référencement naturel pour positionner les résultats dans son moteur de recherche. Avec son nouvel index Google Mobile First, même principe, sauf que c’est la version mobile d’un site qui est indexée et utilisée pour le positionnement !

Votre site est-il déjà concerné ?

Actuellement, encore très peu de sites web étaient concernés par ces changements. Mais Google annonce depuis le mois de février une accélération significative du nombre de sites qui vont être ajoutés à ce nouveau calcul de l’index. Alors, comment savoir si son site est impacté ? C’est facile, il suffit de vérifier une donnée précise dans vos fichiers de log.
Nous savons qu’en moyenne un site web classique est régulièrement analysé par des robots des moteurs de recherche. En moyenne la répartition est d’environ 80 % par le robot Google pour la version desktop et environ 20 % du robot Google pour le mobile. Dès lors, si vous observez que cette tendance s’inverse au niveau de l’analyse, vous pouvez légitimement supposer que votre site a été basculé sur ce nouvel index « Mobile First ».
De plus, depuis un certain temps, Google a mis en ligne un outil pour vérifier les paramètres « mobile friendly » de votre site web : https://search.google.com/test/mobile-friendly

Comment réussir sur l’index Mobile First de Google ?

Même si pour le moment, il existe encore très peu de guidelines officielles sur le sujet, voici un nombre non-exhaustif des petites choses à vérifier IM-PÉ-RA-TI-VE-MENT pour s’assurer de la conformité de son site vis-à-vis des changements à venir :

Site mobile ou site responsive ?
Pour se plier à ce nouvel index de Google, priorité absolue : s’assurer que Google détecte que votre site est lisible et compatible avec la lecture mobile.
Dans le cadre d’un site « responsive », le responsive web design est une conception web qui offre une expérience utilisateur optimale quel que soit le terminal utilisé. Un site unique, avec un seul domaine et une URL unique pour le desktop et le mobile. Une solution tout en un.
Dans le cadre d’un site mobile spécifique, il s’agit d’avoir un site avec une URL différente pour chaque (desktop ou mobile). C’est le fameux « m.site.com ». L’avantage ? Votre version mobile est dédiée à ce format uniquement. Votre contenu est donc nativement adapté pour une lecture depuis un smartphone. Le risque ? Qui dit plusieurs URL dit aussi de faire attention aux problèmes de « duplicate content interne» (pages doublons) entre la version mobile et la version desktop de votre site. Il s’agira de mettre en place des redirections (302 au mieux) vers chacun des sites en fonction du device (redirections http ou JS par exemple).

Les critères du référencement en mobile
Les règles du référencement sur l’index desktop s’appliquent aussi à celles de l’index mobile. Pour pouvoir s’y préparer, il faut dès maintenant rester en alerte sur les différents points qui peuvent impacter positivement et négativement votre SEO et vos positions. Voici les quelques points clés à surveiller avant le passage fatidique :
• Le contenu : ce n’est pas une grande nouvelle, mais elle mérite d’être remise en au premier plan : « Google conseille aux webmasters de vérifier la présence, sur leurs sites mobiles, du contenu important et de grande qualité ». Comprenez derrière cette règle du jeu : du texte, des images optimisées (ainsi que les attributs ALT associés) et des vidéos avec un format lisible et accessible pour les utilisateurs depuis un smartphone.
• Les « méta données » : même principe, les balises Meta doivent être chargées sur desktop et sur mobile et être similaires dans ces deux versions.
• Les données structurées : ce sont les balises qui permettent à Google de structurer les données (par exemple, des articles, des événements, des produits, etc.). Pour être « utiles » au nouvel algorithme, ces balises doivent être identiques dans les versions desktop et mobile de votre site.
• Les URL Canonical : le cas se présente si vous utilisez deux types d’URLs distinctes, l’une pour la version mobile et l’autre pour la version desktop. Il faut alors utiliser des éléments tels que link rel= »canonical » et link rel= »alternate » pour lier les deux versions de votre site web.

Ainsi, avec l’évolution naturelle du moteur de recherche Google en fonction des usages des utilisateurs et le déploiement massif de ce nouvel index, rester figer sur ses acquis n’est pas la bonne stratégie. Il faut agir au plus tôt et rester en veille sur cette mise en place avant que votre site ne soit pénalisé, ce qui aura comme conséquence une perte significative de visibilité, et des positions qui seront encore plus difficile à récupérer.

KGO-site
par Kevin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher