acti, agence web lyon

Le Blog

Dark Social : il est temps d’écouter le côté obscur qui sommeille en vous

Par Christophe, le vendredi 22 Juin 2018 dans Conversation Réseaux Sociaux

Le Dark Social est vraiment un drôle d’animal. Il s’agit de l’un des phénomènes les plus significatifs de ces dernières années, bousculant toujours un peu plus la planète social media, et naturellement nos discussions avec nos clients lors de nos ateliers de travail. Et pourtant, nous ne pouvons qu’avoir le sentiment que ce dernier ne grimpe pas dans les préoccupations des professionnels du Marketing et de la Communication. Voici donc un article rappelant ses principaux tenants et ses aboutissants !

Qu’est-ce que le Dark Social ?

Pour faire simple, le Dark Social est tout simplement la part invisible de l’activité des internautes sur le web, en particulier sur les espaces conversationnels. Lorsqu’un internaute découvre un article intéressant et qu’il le transfère à un autre internaute par email, l’origine de la visite générée par ce dernier ne pourra généralement pas être identifiée par les outils d’analyse, Google Analytics la classant par exemple par défaut dans la source de trafic « Direct ».

lire la suite

Commenter cet article Voir les commentaires (0)

Micro-influenceurs vs blockbusters : le match !

Par Aurélie, le lundi 12 Fév 2018 dans Réseaux Sociaux

En 2017, un Français sur trois a suivi un influenceur sur les réseaux sociaux pour s’inspirer, être tendance, consommer mieux ou trouver la bonne affaire… La recommandation est bien le 1er levier pour stimuler l’acte d’achat.

Ainsi l’influence est-elle devenue stratégique pour les marques, les plus audacieuses intégrant des actions avec des influenceurs dans leur panoplie d’outils tactiques pour développer la visibilité et l’achat de leurs produits. Mais changement de paradigme : en matière d’influence aujourd’hui, les micro-influenceurs prennent leur revanche sur les blockbusters, notamment pour faire acheter. Alors pourquoi ne pas jouer David contre Goliath ?

Un social micro-influenceur, c’est quoi au juste ?

Petit mais costaud, un social micro-influenceur rassemble et s’adresse généralement à une micro-communauté de quelques centaines à dix mille abonnés/followers. Sur l’ensemble de ses réseaux sociaux, il partage son quotidien et ses dernières découvertes dans l’univers qu’il affectionne : cuisine, beauté, voyage, mode, gaming… les principaux centres d’intérêt des consommateurs sur le web aussi ; ça tombe bien !
La qualité de son influence provient du fait qu’il est jugé plus authentique qu’un macro-influenceur – on parle de Blockbuster (dont je parlerai plus loin)- car trop petit pour vivre à l’année de collaborations « publicitaires » avec les marques dont il parle. En effet, le micro-influenceur consacre son temps aux échanges avec sa communauté. Il partage généreusement ses conseils en répondant à chaque demande. Il crée une véritable proximité avec sa communauté qui apprécie son expertise et sa sincérité. Il est un vrai leader d’opinion dans sa niche. Petit par l’audience, il est un grand expert de son domaine !

Pour les marques, le micro-influenceur est un levier de communication très intéressant :
– il bénéficie d’un fort pouvoir de recommandation ;
– il génère de l’engagement auprès de sa communauté en multipliant les interactions ;
– il est accessible financièrement et humainement.

Mais, il ne s’agit pas non plus de céder à l’angélisme. Travailler avec un micro-influenceur, c’est aussi accepter quelques contraintes qui peuvent freiner vos initiatives :
– il est difficilement identifiable ;
– sa valeur ajoutée (son pouvoir de recommandation) n’est pas mesurable ;
– sa visibilité est réduite.

lire la suite

Commenter cet article Voir les commentaires (0)

Les médias sociaux en 2018 selon @Kriisiis

Par Christophe, le lundi 8 Jan 2018 dans Réseaux Sociaux

Nous voici désormais en 2018, et qui dit « début d’année » dit « occasion idéale pour prendre de bonnes résolutions » (sauf si bien sûr vous les tenez aussi mal que moi). L’une d’entre-elles pourrait être par exemple de consacrer l’énergie nécessaire aux nouvelles tendances social media, aux enjeux toujours plus importants dans nos métiers, et dont je vous propose un tour d’horizon aujourd’hui.

Je ferai bien sûr l’impasse sur les acquis (n’est-ce pas ?), sur les tendances qui ont teinté l’année 2017 des community managers. Je ne vous parlerai donc pas de la nécessité de penser « mobile-first » dans la production de contenus (des textes visibles même en petite taille, des vidéos sous-titrées, etc.), lorsque l’on sait que plus de 84% des utilisateurs de Facebook le sont via un mobile. Je ne vous parlerai pas non plus de l’avènement des GIF et des animations, formats toujours plus importants pour sortir du lot dans un univers toujours plus concurrentiel. Je ne vous parlerai enfin pas de l’hyper-ciblage publicitaire et des formidables opportunités qu’offrent désormais les Pixels Facebook, les audiences personnalisées, etc. Si le sujet vous intéresse, échangeons directement. Prêts à découvrir nos fers de lance 2018 ?

lire la suite

Commenter cet article Voir les commentaires (0)

Rechercher