acti, agence web lyon

Le Blog

Un projet de site web, ça se passe comment chez acti (3/3) ?

Par Camille, le mercredi 25 Nov 2015 dans Création de site web

La gestion de projets n’est pas une science exacte. Il faut prendre du recul : pour chaque client, trouver la situation idéale, une méthode de travail différente. Mais on retrouve aussi à chaque nouveau site web les mêmes étapes incontournables de construction.

Nous vous proposons aujourd’hui une explication des différentes phases d’un projet web. Et pour ce faire, nous allons utiliser une analogie compréhensible de tous.

Nous allons comparer la réalisation de votre projet digital avec un projet plus personnel : la construction de votre future maison.

Dans le dernier article de notre série dédiée aux projets de site web, nous vous avons livré la maquette de votre future maison. Nous allons maintenant commencer la construction.

Il faut ici distinguer deux équipes : l’intégration et le développement.

Les intégrateurs. Ces techniciens sont les maçons de la construction digitale. Ils vont mettre en place la structure de la maison ; ainsi ils posent les fondations (avec le haut et le pied de page) et définissent les pièces à vivre (c’est-à-dire les pages, avec des textes, des images, etc). Ils projettent le style graphique en utilisant, par exemple, la couleur choisie pour les portes.

Les développeurs. Ce sont les travailleurs de l’ombre. En apparence, nous ne nous rendons pas compte du travail qu’ils effectuent – bien qu’il soit important. Nous pouvons les comparer aux ingénieurs de la domotique. Comme il est possible de programmer l’allumage de la lumière à la détection d’un mouvement, ils peuvent prévoir qu’un email soit envoyé en cliquant sur un bouton spécifique.

 

Ces deux équipes travaillent ensemble. Ils se basent sur les spécificités fonctionnelles et la maquette pour construire le site. Néanmoins, il existe une série d’activités qui est propre à tous les projets :

– La création de la page 404, qui apparaît quand un visiteur entre dans une pièce vide, sans contenus. Un message est alors affiché pour le rediriger dans la bonne direction.

– L’intégration du plan du site, aide précieuse pour orienter le visiteur dans les maisons ayant un grand nombre de pièces. Et nous ne parlons pas des châteaux!

– L’adaptation aux appareils tels que tablettes et smartphones, qui comme les enfants, ont une vision restreinte. C’est pour cela que nous adaptons les contenus. En effet, serait-il pertinent de mettre à une basse hauteur les produits d’entretien, sachant qu’ils ne doivent pas les utiliser ?

– Le contrôle de sécurité, car chacun de nous a des biens précieux auxquels il tient (bijoux, tableaux, etc). Un site possède des données, parfois personnelles, qu’il faut protéger. Cette tâche est donc gérée par les développeurs.

 

La liste n’est pas complète, nous n’avons pas parlé de la gestion du nom de domaine par exemple. Cependant, vous pouvez constater qu’au-delà de la partie visible du site, il existe une multitude d’activités annexes.

Cette phase de construction, qui est plus ou moins longue, demande une attention particulière des intervenants dans la mesure où ils vont tester chaque mur bâti, chaque prise électrique posée pour s’assurer que votre future maison soit à la hauteur de vos attentes.

Et un jour, cette maison est finie, ou en tout cas, en état de vous accueillir : c’est la mise en ligne du site

maison-agence-web

Commenter cet article Voir les commentaires (0)

Un projet de site web, ça se passe comment chez acti ? (2/3)

Par Camille, le lundi 12 Oct 2015 dans Création de site web

image

La gestion de projets n’est pas une science exacte. Il faut prendre du recul : pour chaque client, trouver la situation idéale, une méthode de travail différente. Mais on retrouve aussi à chaque nouveau site web les mêmes étapes incontournables de construction.

Nous vous proposons aujourd’hui une explication des différentes phases d’un projet web. Et pour ce faire, nous allons utiliser une analogie compréhensible de tous.

Nous allons comparer la réalisation de votre projet digital avec un projet plus personnel : la construction de votre future maison.

Après avoir étudié la phase de lancement dans ce premier article, nous vous montrons la phase de conception graphique.

Conception

Lors de la construction d’une maison que vous habiterez plus tard, vous savez que vous apporterez avec vous des meubles, des photos de famille, des objets de décoration, etc. Ces éléments constituent votre identité.

Ainsi, pour chaque nouveau projet, nous demandons la charte graphique : existe-il un logo ? Quelles sont les couleurs à privilégier ? Quelle typographie est utilisée dans vos communications ? Une fois passé en revue l’aspect matériel, nous nous concentrons sur les valeurs. Si vous êtes passionné de la saga Harry Potter, nous pourrons concevoir une décoration sombre et ensorcelante !

À l’inverse, si vous manquez d’inspiration, pourquoi ne pas jeter un coup d’œil dans la maison de vos voisins ?! Ce que vous appelez « voyeurisme », est appelé benchmark dans le langage marketing. L’intérêt principal n’est pas de copier-coller mais d’avoir un œil critique afin de pouvoir évaluer ce qui est attrayant, ce qui l’est moins, ce qui pourrait être repris, etc.

Tous ces échanges permettent à l’équipe d’acti de mieux connaître les attentes de notre interlocuteur.

Avec les attentes et les plans, nous pouvons designer

Maintenant que nous avons vos idées, vos meubles et vos valeurs (et les zonings, l’arborescence, etc), nous pouvons commencer la création des maquettes.

Cette phase est principalement gérée par le directeur artistique – le D.A. De par son expérience et sa connaissance dans l’art de la construction (virtuelle), il maîtrise sur le bout des doigts les spécificités techniques. Tel un architecte d’intérieur, il conseille les combinaisons de couleurs, le choix des matières, etc. Vous ne savez pas où mettre le buffet donné par grand-mère ? Pas de problème, le D.A. lui trouve une petite place dans un coin, visible sans être encombrant.

Le D.A. attache également beaucoup d’importance à l’accessibilité. Vous souhaitez que votre maison soit accueillante et ouverte à tous, même aux personnes en situation d’handicap ? Dans le monde digital, cette attention est traduite par des textes lisibles, des actions réalisables et supportées par tous les navigateurs.

Les premières maquettes sont généralement présentées au client afin d’assurer une bonne compréhension du projet. Nous adorons observer la réaction de la personne qui découvre pour la première fois l’aperçu de sa future maison. Elle tourne autour, demande si nous avons bien pensé à installer la niche du chien – « car il ne faudrait pas qu’il prenne froid cet hiver » – et commence à se projeter dedans. De plus, nous prévoyons toujours une phase de retouche, au cas où l’on voudrait changer la couleur des murs de sa chambre au dernier moment.

Les maquettes ont été apportées ; l’étincelle brille dans les yeux de l’heureux propriétaire mais attention, le gros du chantier ne fait que commencer !

Dans un prochaine article, nous verrons comment se réalisent les fondations, se construisent les murs, la plomberie, l’électricité… Bref, le développement.

Commenter cet article Voir les commentaires (0)

Pourquoi choisir le framework Symfony ?

Par Jonathan, le mercredi 8 Juil 2015 dans Création de site web

Vous êtes-vous déjà demandé ce que signifiait framework, Symfony, back-end ou PHP ? Aujourd’hui, l’équipe technique d’acti vulgarise pour vous les rouages d’un outil très utilisé dans de nombreux sites web : Symfony.

tumblr_mx3tpto69r1st5lhmo1_1280

Un peu d’histoire

Symfony est un framework français lancé en 2007 par l’agence web Sensio Labs.

Le terme framework signifie littéralement “cadre de travail” en anglais : il apporte un ensemble d’éléments permettant de structurer un projet de site web. Il n’est pas indispensable, mais, de par son large panel d’outils proposés, le framework permet d’améliorer la rapidité du développement ainsi que la qualité de ce dernier (si vous êtes perdu(e), lisez notre dernier article sur la différence entre CMS et framework).

Historiquement, Symfony est une évolution d’un framework interne à l’agence Sensio, qui a été ouvert à la communauté PHP (un langage informatique) : cela signifie que son utilisation a été rendue accessible par tous, gratuitement. On appelle ce modèle propriétaire : « open-source ».

Pour l’anecdote, le logo représente les lettres SF, selon la volonté des créateurs de garder les initiales du projet de base : Sensio Framework.

 

Le pouvoir du réseau

Symfony est basé sur le système d’architecture logicielle bien connu qu’est MVC (Modèle-Vue-Contrôleur). Synonyme de structuration du code, il apporte un potentiel évolutif certain au projet associé.

En découle un framework constitué à base de composants logiciels externes apportant des fonctionnalités spécifiques, appelés communément bundles (comme des briques, en quelque sorte).

Par exemple, vous pourriez avoir un bundle qui gère pour vous les utilisateurs de votre site.

Symfony, en se rendant accessible à tous, connaît un véritable succès. La communauté très active de programmeurs utilisant le PHP (langage informatique sur lequel se base Symfony) l’adopte rapidement et l’enrichit d’idées et de solutions à tous les problèmes que peut rencontrer un développeur web. Des milliers de bundles voient le jour grâce au travail acharné des ouvriers du web.

 

Quand plusieurs briques s’assemblent

Ainsi, un projet comme Sonata permit d’accélerer et de complèter considérablement le framework de base.

Sonata est un ensemble de bundles (briques) améliorant grandement les fonctionnalités de base du framework. En effet, il permet de générer un back-office, de gérer des contenus évolués et des médias (images, vidéos), ou encore de créer une plateforme eCommerce.

De nombreux développements coûteux en temps peuvent ainsi être simplifiés et accélérés, comme par exemple la gestion de bases de données, un élément incontournable dans tout développement web. Très concrètement, Symfony facilite la récupération des données.

À la liste des fonctionnalités intéressantes, ce framework permet également une gestion multilingue de votre site facile et intuitive, ou encore un système d’amélioration des performances globales du site, grâce à une intégration avancée de diverses tactiques de cache et d’optimisation de requêtes.

 

Devrais-je utiliser Symfony pour mon site web ?

Symfony est un outil capable de répondre à n’importe lequel de vos besoins pour un site web.

Là où un CMS plus traditionnel répondra à 70% de vos besoins, apportant des fonctionnalités parfois superflues ou demandant un travail supplémentaire de personnalisation, Symfony répondra à 95% de vos besoins : hautement personnalisable, votre site sera unique et offrira exactement les fonctionnalités que vous désirez. Cette customisation très poussée nécessite cependant un certain temps de développement, puisque contrairement à un CMS, déjà « packagé », Symfony s’apparente aux fondations de votre site, tout est à construire.

Il est également, de par sa nature, tout disposé à des projets au long cours grâce à une forte capacité d’évolution, une communauté toujours plus grande et une bonne solidité.

Commenter cet article Voir les commentaires (7)

Rechercher