Comment référencer son site grâce au contenu SEO ?

Qu’est-ce qu’un contenu SEO bien optimisé, pourquoi est-ce important et comment doit-on s’y prendre ? Quelles sont les bonnes méthodes et les bons outils pour créer du bon contenu ?

1) Trouver les bons mots clés pour votre contenu SEO

Nous recommandons de choisir un seul mot clé principal par page. Un mot clé peut être constitué de plusieurs mots pour former une requête. C’est alors une « longue traîne ».

Les longues traînes drainent moins de trafic que les mots clés plus courts, mais la compétition est plus faible. De plus, le trafic sera généralement qualifié car la requête est précise.

Pour faire simple : si j’ai un blog de cuisine, je vais créer une page « cookies faciles en 5 minutes ». C’est une longue traîne et donc c’est un bon mot clé. Alors que « cuillère », « fourchette, « bain marie », « nourriture », « blog » sont de mauvais mots clés car ils sont trop vagues.

Où trouver les bons mots clés ?

De nombreux outils sont disponibles gratuitement sur internet pour vous accompagner dans votre choix.

Übersuggest était un très bon outil avant qu’il ne disparaisse. Aujourd’hui, pour le remplacer, je suggère Tinysuggest.com qui fonctionne également très bien. Cet outil liste pour vous les « Google suggests » correspondant à une requête. C’est un bon moyen de construire une première liste, mais sans les volumes ni la compétition associés.

 

Moins connu mais très pratique, ce petit outil proposé par Webrankinfo.com permet de créer des listes de requêtes en mélangeant des mots que vous lui donnez. Mais encore une fois, aucune visibilité sur la qualité de la requête.

 

Indispensable. Bien que l’outil soit d’abord destiné aux campagnes Adwords, c’est bien l’outil de planification de mots clés qui permettra la plupart du temps d’évaluer rapidement le niveau de recherche des requêtes sur Google.

2) Évaluer la compétition des mots clés

Pour référencer son site grâce au contenu SEO, il faut sélectionner la bonne requête que nous glisserons dans le titre de notre page et dans notre contenu.

Pour évaluer la compétition sur les potentiels mots clés que nous avons sélectionné, nous déconseillons d’utiliser l’outil de planification d’Adwords. En effet, la compétition indiquée concerne uniquement les annonces payantes et pas la compétition sur les mots clés destinés au référencement naturel.

Notre suggestion :

Nous recommandons d’utiliser directement la recherche Google en tapant :

intitle:« votre requête »

La recherche vous donnera alors tous les résultats qui contiennent « votre requête » dans leur titre de page. En fonction du nombre de recherche, à vous d’évaluer la compétition et vos chances d’arriver en première position.

3) Insérer votre mot clé principal dans les balises

Lorsque vous avez identifié un mot clé principal type longue traîne avec de nombreuses recherches et une faible compétition, vous devez l’insérer à plusieurs endroits stratégiques de votre page. En effet, lorsqu’un moteur de recherche analyse votre page, certains éléments ont beaucoup d’importance à ses yeux.

Le titre de votre page :  Le titre de votre page, renseigné dans la balise <title> est essentiel. C’est le titre qui apparaîtra par défaut dans l’onglet de la page et dans les résultats de recherche. Il doit contenir le mot clé dès le début, faire idéalement moins de 600 pixels de large et décrire le contenu de la page.

L’url de la page : Elle doit également contenir le mot clé principal de la page et être lisible pour l’internaute (éviter http://monsite.com/lo12pokcj2365lolxcwxcw)

Le titre de votre contenu (H1) : Également essentiel aux moteurs de recherche, c’est le titre de votre contenu, de votre article.

Les plus avertis d’entre vous auront reconnu ici la fameuse triplette du bourrin. Pour être un peu plus fin, n’hésitez pas à travailler les co-occurences plutôt que d’insérer le mot clé directement.

La meta description : même si les moteurs de recherche ne la lisent plus, elle doit contenir le mot clé afin que ce dernier s’affiche en gras dans les résultats de recherche et optimiser le taux de clic. Elle doit décrire le contenu de la page à l’internaute et lui donner envie d’en savoir plus.

Des outils comme le Snippet Optimizer de SEOmofo peuvent vous aider à visualiser l’aperçu de votre site dans les résultats de recherche.

4) Rédigez votre contenu SEO optimisé : notre top 5 des recommandations

1. Pour être efficace, une stratégie de contenu SEO implique de produire du contenu de façon régulière. Nous vous invitons à consulter notre top 4 des raisons de publier du contenu régulièrement pour en savoir plus.

2. Nous recommandons des contenus de minimum 300 mots, mais idéalement un article doit contenir plus de 1500 mots.

3. L’algorithme de Google est dorénavant assez puissant pour saisir tout le champs lexical d’une page. Vous n’êtes donc plus obligé de répéter sans cesse le mot clé dans vos contenus, même si une récurrence de mot clé d’environ 3% reste recommandée.

4. La hiérarchisation des contenus est indispensable : utilisez des titres ! N’utilisez qu’un titre <h1> unique, mais divisez votre contenu en sous-titres.

5. Produisez du contenu de qualité. Ne pensez pas « moteur de recherche », gardez en tête l’intérêt des internautes. Votre contenu doit être pertinent, utile, avec du fond et de la forme. La qualité prime sur la quantité.

Il existe bien entendu une infinité de recommandations pour rédiger du bon contenu SEO. Si ces 5 recommandations sont respectées, alors vous aurez déjà une bonne base pour progresser de façon plus pointue.

5) Pensez aux balises alt de vos images

Dernière suggestion : remplissez les balises alt (ou alternatives) de vos images. En effet, les moteurs de recherche tels que Google sont aujourd’hui incapables de « voir » les images, ils lisent donc cette balise alt afin de la référencer.

Les images référencées apparaissent bien-sûr dans Google images, mais également dans les résultats de recherche, ce qui constitue une source de trafic non négligeable !

Et voilà, vous savez maintenant comment référencer son site grâce au contenu SEO ! Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à laisser un commentaire ou à venir manger un cookie avec nous 🙂