Un projet de site web, ça se passe comment chez acti ? (2/3)

image

La gestion de projets n’est pas une science exacte. Il faut prendre du recul : pour chaque client, trouver la situation idéale, une méthode de travail différente. Mais on retrouve aussi à chaque nouveau site web les mêmes étapes incontournables de construction.

Nous vous proposons aujourd’hui une explication des différentes phases d’un projet web. Et pour ce faire, nous allons utiliser une analogie compréhensible de tous.

Nous allons comparer la réalisation de votre projet digital avec un projet plus personnel : la construction de votre future maison.

Après avoir étudié la phase de lancement dans ce premier article, nous vous montrons la phase de conception graphique.

Conception

Lors de la construction d’une maison que vous habiterez plus tard, vous savez que vous apporterez avec vous des meubles, des photos de famille, des objets de décoration, etc. Ces éléments constituent votre identité.

Ainsi, pour chaque nouveau projet, nous demandons la charte graphique : existe-il un logo ? Quelles sont les couleurs à privilégier ? Quelle typographie est utilisée dans vos communications ? Une fois passé en revue l’aspect matériel, nous nous concentrons sur les valeurs. Si vous êtes passionné de la saga Harry Potter, nous pourrons concevoir une décoration sombre et ensorcelante !

À l’inverse, si vous manquez d’inspiration, pourquoi ne pas jeter un coup d’œil dans la maison de vos voisins ?! Ce que vous appelez “voyeurisme”, est appelé benchmark dans le langage marketing. L’intérêt principal n’est pas de copier-coller mais d’avoir un œil critique afin de pouvoir évaluer ce qui est attrayant, ce qui l’est moins, ce qui pourrait être repris, etc.

Tous ces échanges permettent à l’équipe d’acti de mieux connaître les attentes de notre interlocuteur.

Avec les attentes et les plans, nous pouvons designer

Maintenant que nous avons vos idées, vos meubles et vos valeurs (et les zonings, l’arborescence, etc), nous pouvons commencer la création des maquettes.

Cette phase est principalement gérée par le directeur artistique – le D.A. De par son expérience et sa connaissance dans l’art de la construction (virtuelle), il maîtrise sur le bout des doigts les spécificités techniques. Tel un architecte d’intérieur, il conseille les combinaisons de couleurs, le choix des matières, etc. Vous ne savez pas où mettre le buffet donné par grand-mère ? Pas de problème, le D.A. lui trouve une petite place dans un coin, visible sans être encombrant.

Le D.A. attache également beaucoup d’importance à l’accessibilité. Vous souhaitez que votre maison soit accueillante et ouverte à tous, même aux personnes en situation d’handicap ? Dans le monde digital, cette attention est traduite par des textes lisibles, des actions réalisables et supportées par tous les navigateurs.

Les premières maquettes sont généralement présentées au client afin d’assurer une bonne compréhension du projet. Nous adorons observer la réaction de la personne qui découvre pour la première fois l’aperçu de sa future maison. Elle tourne autour, demande si nous avons bien pensé à installer la niche du chien – “car il ne faudrait pas qu’il prenne froid cet hiver” – et commence à se projeter dedans. De plus, nous prévoyons toujours une phase de retouche, au cas où l’on voudrait changer la couleur des murs de sa chambre au dernier moment.

Les maquettes ont été apportées ; l’étincelle brille dans les yeux de l’heureux propriétaire mais attention, le gros du chantier ne fait que commencer !

Dans un prochaine article, nous verrons comment se réalisent les fondations, se construisent les murs, la plomberie, l’électricité… Bref, le développement.

Retourner sur la liste des articles